En 601 jours de mandat, Donald Trump aurait raconté n'importe quoi près de 5 000 fois

Soit une moyenne de 8,3 inepties par jour.

© Gage Skidmore/Flickr/CC

Le Washington Post aime bien garder un oeil, et surtout prêter une oreille attentive à tout ce que Donald Trump peut raconter. Et il faut bien l'admettre, ce dernier parle beaucoup.

Trop ? C'est la question qu'on peut se poser après lecture de cet article du quotidien américain qui recense toutes les fois où le président des États-Unis aurait mieux fait de tenir sa langue.

Selon le Washington Post — qui tient les comptes depuis le début de sa présidence —, Donald Trump aurait raconté n'importe quoi près de 5 000 fois en 601 jours de mandats. Balèze.

Dernier record en date : 125 propos approximatifs, voire carrément mensongers, en 120 minutes. C'était le 7 septembre dernier, lors d'une conférence de presse dans un avion qui le ramenait à Washington. 

Une progression exponentielle

Le dernier recensement, publié ce jeudi 13 septembre, fait état d'une véritable inflation ces derniers temps. Au début de l'année 2018, à 347 jours de mandat, Donald Trump n'avait même pas encore atteint les 2 000 inepties. D'une moyenne de 5,6 propos fallacieux par jour, on est donc passé à 8,3 en à peine 8 mois.

Sans grande surprise, c'est en s'épanchant sur son média préféré, Twitter, que le président des États-Unis a passé la barre des 5 000. 

En particulier cette dernière phrase, totalement fausse : "La 'collusion' russe n'était qu'une excuse inventée par les Démocrates pour justifier leur échec à l'élection présidentielle."

De la petite phrase approximative jusqu'au gros mensonge, le Washington Post note et corrige tout. Par exemple, le quotidien a remarqué la fâcheuse tendance du président à s'attribuer le mérite de politiques mises en place bien avant qu'il soit élu.

Souvent intarissable sur l'"'incroyable réussite" que constitue le marché de l'emploi américain, le journal rappelle que la croissance n'a fait que ralentir depuis son élection. Pourtant, "l'économie n'a jamais été en meilleure santé", a-t-il répété près de 50 fois en moins de deux ans. Oui mais voilà, le président américain n'a jamais donné de chiffres pour étayer cette affirmation, croit bon de rappeler le Post.

Après l'annonce de la sortie de Peur : Trump à la Maison Blanche, le livre fracassant du journaliste Bob Woodward sur les coulisses de sa présidence, Donald Trump répétait à l'envi qu'aucun président dans l'histoire des États-Unis n'avait fait autant que lui en si peu de temps. Faux, corrige le Washington Post : Franklin D. Roosevelt, Lyndon B. Johnson ou encore Barack Obama ont fait passer bien plus de lois que lui dans le même laps de temps.

N'en déplaise à "Monsieur vérité alternative", nous on est bien content que les "Fake news media" existent.

  • 0