(c) Super Jam Bros

Dans Super Jam Bros, Nathalie Loiseau doit récupérer les étoiles du drapeau européen

Dans ce jeu d'arcade, elle doit affronter Jean-Luc Mélenchon ou encore Marine Le Pen.

(c) Super Jam Bros

Parce qu’il faut bien trouver une manière d’intéresser les jeunes aux élections européennes, les militants des Jeunes avec Macron (JAM) ont ressorti la carte du gaming, déjà utilisée par Jean-Luc Mélenchon en 2017 lors de la campagne présidentielle.

Publicité

Dans Super Jam Bros, directement inspiré de la légende Super Mario Bros, aka le jeu le plus vendu de tous les temps, le joueur est invité à incarner Nathalie Loiseau, la candidate tête de liste du parti présidentiel.

Dans la vraie vie, les élections arrivent à grands pas – le 26 mai prochain – et Nathalie Loiseau est à la peine. Le Rassemblement national est même brièvement passé devant LREM dans les intentions de vote.

C’est justement pour botter les fesses des adversaires électoraux de Nathalie Loiseau que Super Jam Bros a été pensé. Quel est le but du jeu ? Au départ, la candidate doit récupérer des fruits, éclater des blocs de pierre, sauter sur des scarabées et éviter des frelons pour arriver au bout du niveau et récupérer une étoile.

Publicité

Il y en a 12 en tout, comme sur le drapeau européen. Puis au gré des différents mondes, la candidate de La République en marche va devoir affronter des boss, une issue assez classique dans ces jeux d’arcades. Sauf que dans Super Jam Bros, ils ont les traits de Jean-Luc Mélenchon, Donald Trump ou encore Matteo Salvini.

"Le scénario oppose Nathalie Loiseau aux candidats 'populistes', qui ont dérobé les étoiles du drapeau européen", explique Claire Cussemane en charge de la communication des Jeunes avec Macron à BFMTV – un scénario qui n’a pas été au goût d’Alexis Corbière.

Publicité

Au passage, il rappelle que c’était une idée de La France insoumise de faire de son candidat Jean-Luc Mélenchon le héros d’un jeu vidéo. Comment, en effet, oublier Fiscal Kombat inspiré de Mortal Kombat, et dans lequel Jean-Luc Mélenchon mettait une déculotté aux plus riches pour leur voler de l’argent.

Deux mois ont été nécessaires pour développer ce jeu qui aurait coûter entre 5 000 et 10 000 euros selon les estimations de BFMTV.

Publicité

Séduire les jeunes est un des enjeux majeurs de cette élection, tant le taux d’abstention est fort auprès des 18-35 ans. Game on.

Par Clothilde Bru, publié le 10/05/2019

Copié

Pour vous :