AccueilInitiatives

Autisme : ils proposent une alternative à l’enfermement des patients

Publié le

par Antonin Blanc

© Konbini news

"C’est l’un des seuls métiers où tu peux te faire taper, tu peux te faire insulter, mais pas pour les mêmes raisons qu’ailleurs."

Accompagner les personnes atteintes d’autisme lourd dans la société : c’est ce que vous avez peut-être vu dans Hors normes avec Vincent Cassel et Reda Kateb. Mais saviez-vous que le film réalisé par Éric Toledano et Olivier Nakache a été inspiré de l’association Le Silence des justes ?

Cette structure propose une prise en charge des personnes autistes qui ne peuvent plus être accueillies dans d’autres structures parce qu'elles sont trop violentes ou demandent trop d’attention. Ici, les patients sont accompagnés quotidiennement par des jeunes issus de quartiers défavorisés. Ces accompagnants sont formés à être éducateurs spécialisés en alternance une fois employés par l’association.

Selon Stéphane Benhamou, directeur du Silence des justes, 300 personnes autistes sont aujourd’hui en défaut de prise en charge à travers la France, et l’État étudie la possibilité d’ouvrir des structures similaires à celle-ci au travers du pays.