AccueilIdées

"Je croyais aux reptiliens et aux Illuminati" : Élisabeth Feytit a vécu les dérives du New Age

Publié le

par Constance Derouin

Le New Age regroupe un ensemble de pratiques et idéologies basées sur la quête de la pensée positive, ou encore la loi de l’attraction.

"Je croyais aux reptiliens et aux Illuminati" : Élisabeth Feytit a vécu les dérives du New Age

© Konbini News

Idéologiquement, le New Age ne se définit pas selon un cadre dogmatique précis : il s’agit d’un courant spirituel apparu dès la fin du XIXe siècle, basé sur la pensée positive ou encore la loi de l’attraction. Ces préceptes permettraient d’élever son potentiel divin.

Élisabeth Feytit fut l’une des adeptes qui ont progressivement basculé dans une pratique radicale de la pensée New Age. Aux alentours de ses 20 ans, elle a ressenti le besoin de s’orienter vers la psychothérapie, qui n’a pas fonctionné. Une rencontre à 30 ans l’a poussée à s’investir dans des ateliers de développement personnel, et à finir par pratiquer la spiritualité New Age.

Cette pensée est devenue le pilier de son existence, procédant à des rituels, basant tous ses choix sur ses ressentis spirituels. Élisabeth Feytit a compris qu’elle basculait dans un univers coupé de la réalité. Elle raconte son expérience et l’analyse qu’elle en fait, a posteriori.