AccueilIdées

Inde : un parti d’opposition de gauche lance son parfum électoral

Publié le

par Marion Guillot

©AFP

"Une fragrance de fraternité, d’amour et de socialisme" qui peut "mettre fin à la haine".

Pour séduire les électeurs, avant un scrutin régional, le parti électoral indien lance son propre parfum.

Le jus, composé de "22 essences naturelles" en référence aux élections prévues début 2022 dans l’État septentrional d’Uttar Pradesh, a été présenté par le Samajwadi Party. Le flacon, aux couleurs rouge et vert du parti, est frappé de son logo électoral représentant une bicyclette. "Lorsque vous l’utilisez, la colère et la haine dans l’air ambiant seront vaincues", a promis un député local membre de ce parti, Pushpraj Jain.

"Nous allons aussi présenter un autre parfum avec 24 essences naturelles" pour les élections suivantes en 2024, a-t-il ajouté. Le parfum a été distribué aux journalistes et aux employés du parti lors d’une conférence de presse sans qu’il soit précisé quand et comment les électeurs pourraient se le procurer.

Selon des médias locaux, le chef du parti, Akhilesh Yadav, ex-ministre en chef de l’État, avait déjà lancé en 2016 quatre parfums inspirés de quatre villes de l’Uttar Pradesh pour célébrer ses quatre années dans ces fonctions. M. Yadav espère que sa formation va supplanter le Bharatiya Janata Party (BJP) du Premier ministre nationaliste hindou dans cet État qui est le plus peuplé du pays avec ses quelque 230 millions d’habitants.

L’Uttar Pradesh est dirigé depuis 2017 par le BJP avec pour chef local Yogi Adityanath, un moine hindou âgé de 49 ans. Proche de M. Modi, il est connu pour ses déclarations enflammées contre les musulmans. Une nouvelle victoire électorale durant le scrutin attendu pour février ou mars pourrait le placer en position de successeur potentiel à M. Modi, âgé de 71 ans.

Les élections en Uttar Pradesh, qui a donné au pays huit de ses Premiers ministres depuis l’indépendance, sont considérées comme un baromètre de popularité du pouvoir en place à New Delhi. Comme dans d’autres États, les hommes politiques et les partis déploient tous leurs efforts pour gagner, à grands coups de cadeaux voire d’argent donné.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :