AccueilGender

"MENTEUR" : Gérald Darmanin recadré sur Twitter après des propos sur les féminicides

Publié le

par Pauline Ferrari

Selon le ministre de l’Intérieur, toutes les victimes de violences conjugales déposeraient plainte… Et les auteurs seraient toujours poursuivis en justice.

"MENTEUR" : Gérald Darmanin recadré sur Twitter après des propos sur les féminicides

© Captures Twitter @carolinedehass et @franceinter

Invité ce mardi matin dans la matinale de France Inter, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, interrogé sur la question des féminicides et de la dizaine de victimes constatée depuis le début de l’année 2022, a affirmé que malgré l’augmentation des chiffres concernant les violences conjugales, les victimes allaient systématiquement porter plainte et que des poursuites étaient engagées. "Aujourd’hui, les femmes qui sont psychologiquement ou physiquement atteintes par leur compagnon déposent plainte systématiquement, systématiquement il y a désormais des gardes à vue, systématiquement il y a des poursuites judiciaires" a martelé le ministre.

Chargement du twitt...

Un mensonge, selon de nombreuses associations et militantes féministes, qui ont largement recadré le ministre de l’Intérieur sur Twitter. D’une part, sur les chiffres avancés par Gérald Darmanin : selon lui, toutes les plaintes déposées seraient suivies d’une procédure menant à des poursuites judiciaires… Ce que réfutent de nombreuses associations et militantes. 

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Une déclaration qui passe mal, alors qu’il y a à peine quelques mois, le #DoublePeine envahissait les réseaux sociaux, dénonçant les prises en charge désastreuses des victimes de violences sexistes et sexuelles dans de nombreux commissariats de France. La militante féministe Anna Toumazoff et la journaliste Constance Villanova avaient notamment fait remonter les dizaines de témoignages de victimes ayant été mal reçues au commissariat de Montpellier et les nombreuses plaintes refusées (alors que le code de procédure pénale interdit le refus de plainte). 

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Face aux féminicides, Gérald Darmanin vante de vouloir repérer les signes "en amont"

Alors que le nombre de féminicides depuis le début de l’année 2022 s’élève à une dizaine de victimes, de nombreux messages traitant le ministre de "menteur" ont inondé Twitter. De nombreuses associations ont dénoncé le manque de moyens accordés à la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants. 

Chargement du twitt...

De plus, Gérald Darmanin a affirmé à Léa Salamé que "dans plus de la moitié des cas de féminicides que vous citez, pas un seul service de police ou de gendarmerie n’a été contacté". Un autre mensonge selon de nombreuses militantes. 

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Enfin, de nombreux internautes ont appelé à la démission du ministre, accusé de viol et de harcèlement sexuel, mais dont la plainte n’avait pas abouti. 

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

À quelques mois des élections présidentielles, la "grande cause du quinquennat" d’Emmanuel Macron semble fragilisée. En 2021, 113 féminicides par conjoints ou ex-conjoints ont été recensés en France par les associations de lutte contre les violences faites aux femmes. 

À voir aussi sur news :