AccueilDémocratie

Vidéo : "Je pensais que les policiers avaient le droit de tout faire"

Publié le

par Clothilde Bru

© Tous droits réservés

Témoignage : arrestations violentes, palpations abusives, contrôles d’identité injustifiés...

En 2015, 18 adolescents du 12e arrondissement de Paris portent plainte pour violences policières.

"Que des Noirs et des Arabes", nous confie l’un d’entre eux 5 ans plus tard. Contrôles abusifs, coups, insultes racistes, menaces et mêmes "palpations bizarres", Ryad, comme il souhaite se faire appeler, a assisté à des scènes d’une rare violence pendant son adolescence.

"Je pensais que les policiers avaient le droit de tout faire", nous confie-t-il. 

Pour le jeune garçon, ce genre de comportements est normal : "Au tout début je croyais que c’était avec tout le monde. C’est après que j’ai réalisé que c’était avec les Noirs et les Arabes en fait."

"Il y a des gens qu’on cible : ce sont les personnes perçues comme noires et arabes", nous expliquait son avocat Me Slim Ben Achour, l’année dernière. Il y a quelques semaines, le Défenseur des droits Jacques Toubon a reconnu qu’il y avait dans cette affaire, une "discrimination systémique" à l’encontre de ces jeunes.

Aujourd’hui, Ryad a accepté de témoigner à visage découvert, vidéos à l’appui. 

Pour aller plus loin, un documentaire de Marc Ball, Police, illégitime violence, raconte leur combat.