Algeria’s ailing President Abdelaziz Bouteflika running for re-election, watches after casting his ballot from a wheelchair as his brothers Said (L), who serves as special adviser, and Nasser (R) vote at a polling station in Algiers on April 17, 2014. Algerians were voting in presidential elections, with Bouteflika widely expected to win a fourth term despite chronic health problems, fraud warnings and calls for a boycott. AFP PHOTO / FAROUK BATICHE (Photo by Farouk Batiche / AFP)

Vidéo : en Algérie, on dit "non aux prolongations, ce n’est pas un match de foot !"

"Le peuple algérien n'est pas convaincu, on veut le changement du système en général."

L’annonce du président Abdelaziz Bouteflika, qui a déclaré renoncer à briguer un cinquième mandat et reporter l’élection présidentielle, n’a pas mis fin aux manifestations de la jeunesse algérienne. Et pour cause, en reportant l’élection, Bouteflika allonge implicitement son quatrième mandat, ce qui est perçu par les étudiants comme une "insulte envers la jeunesse algérienne". Konbini news était à Alger pour les rencontrer.

Par Astrid Van Laer, publié le 13/03/2019

Copié

Pour vous :