(c) Win McNamee / Getty images news

Trump a dépensé près d'un million de dollars en spams pour annoncer son anniversaire

Spoiler : ce n'est pas parce qu'il avait peur qu'on l'oublie le jour J.

Connaissez-vous la date d’anniversaire d’Emmanuel Macron ? A priori, non. Et c’est bien normal (mais si ça vous intéresse, vous pourrez la trouver à la fin de cet article*). En revanche, de l’autre côté de l’Atlantique, il a été beaucoup plus difficile de passer à côté de l’anniversaire de Donald Trump.

Et pour cause : selon Vice News, le président des États-Unis a dépensé près d’un million de dollars en spams et autres bandeaux publicitaires pour annoncer l’événement sur Facebook. Vendredi dernier, le magnat de l’immobilier fêtait donc ses 73 ans.

Publicité

Le jour précédent, des internautes ont ainsi pu voir des publicités aux slogans façon "veille de soldes" : "DÉPÊCHEZ-VOUS ! L’anniversaire du président Trump est DEMAIN !"

(Via Facebook)

Pour s’assurer que ses électeurs n’oublient pas que le 14 juin est son anniversaire, Donald Trump a ainsi dépensé 752 000 dollars pour quelque 10 000 "ads" – un record selon Slate, qui a repéré l’information.

Publicité

À la pêche aux données personnelles

Les "ads", ce sont ces publications, généralement payées par des marques, qui s’insèrent plus ou moins subrepticement dans nos fils d’actualité. Celles-ci auraient été diffusées deux jours avant le fameux événement :

"Il va lire les noms de toutes les personnes qui le soutiennent et auront signé sa carte quand nous la lui remettrons, le jour de son anniversaire. Est-ce qu’il va voir le vôtre ?"

Pourquoi mettre autant d’argent dans ce genre de campagne publicitaire ? Évidemment, il ne s’agit pas juste de rappeler qu’il allait souffler 73 bougies. Comme le rappelle Slate, c’est aussi et surtout un formidable moyen de récupérer des informations sur les personnes qui cliquent sur ces liens. Ces données personnelles constituent une formidable base pour élaborer des listes d’électeurs.

Publicité

Bien que les prochaines élections soient dans un an et demi (en novembre 2020), la campagne présidentielle commence très tôt aux États-Unis. Par ailleurs, Donald Trump devrait annoncer demain s’il se présente ou non pour un second mandat – même s’il n’y a pas vraiment de doute sur la question.

*Emmanuel Macron est né un 21 décembre.

Par Clothilde Bru, publié le 17/06/2019

Copié

Pour vous :