AccueilDémocratie

RSA : le gouvernement réfléchit à une aide de 500 euros pour les jeunes en difficulté

Publié le

par Clothilde Bru

© PASCAL GUYOT / AFP

Elle pourrait être annoncée par le président de la République avant l’été, selon nos confrères de BFMTV.

Pour le moment, on parle de "garantie jeune universelle", mais ce nom n’est pas définitif. Quelle que soit sa future appellation, le gouvernement réfléchit à un revenu de solidarité active (RSA) pour les jeunes, révèle Europe 1 ce jeudi 6 mai.

Appelée de ses vœux par une partie de la gauche, cette allocation pourrait être d’un montant de 500 euros. BFMTV évoque de son côté la somme de 497 euros.

Cette aide financière sera destinée aux jeunes de moins de 25 ans en difficulté, qui n’ont ni formation ni emploi. Selon Europe 1, 1 million de jeunes se trouveraient actuellement dans cette situation.

Si c’est Élisabeth Borne qui est à la manœuvre, ce projet reste associé au nom du chef de l’État qui devrait se charger de porter lui-même cette annonce avant l’été, précisent les deux sites d’informations.

Contrairement au RSA, cette "garantie jeune universelle" devrait être conditionnée par un accompagnement intensif pour trouver un emploi ou une formation. Selon les chiffres du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, un jeune sur deux au RSA depuis six mois n’était pas accompagné vers l’emploi en 2019.  

François Ruffin s’est félicité de ce revirement sur les réseaux sociaux. Pour rappel, une proposition de loi socialiste proposant un "minimum jeunesse" avait finalement été retirée en pleine discussion dans l’hémicycle en février dernier. Plusieurs députés avaient alors incriminé un barrage de la majorité.

Par ailleurs, le député insoumis de la Somme doit présenter ce jeudi une proposition de loi à l’Assemblée nationale visant à élargir le revenu de solidarité active aux jeunes de moins de 25 ans touchés par la crise sanitaire. Et selon lui, cela ne peut être un hasard de calendrier.

À voir aussi sur news :