(© HO/PRU/AFP)

Pétition anti-Brexit : 2,7 millions de signatures en 48 heures

Brexit, épisode 1242.

Theresa May n’en verra-t-elle donc jamais le bout ? Mercredi 20 mars, la Première ministre britannique a dû demander à l’Union européenne (UE) un report de la date fatidique du Brexit, fixée à l’origine au 29 mars prochain.

Décidée il y a déjà près de trois ans, la sortie du Royaume-Uni de l’UE semble aujourd’hui bien incertaine. Mercredi, le Parlement britannique a de nouveau balayé le projet d’accord négocié par la Première ministre avec les 27 membres de l’UE.

Publicité

Alors que les négociations semblent à nouveau bloquées entre les députés britanniques, Theresa May et l’UE, des citoyens se sont emparés du sujet. Une pétition déposée dans la même journée sur le site du Parlement britannique a récolté 2,7 millions de signatures en 48 heures.

Elle demande au gouvernement britannique de renoncer au Brexit, et est tellement populaire qu’elle a fait planter le site Internet, qui a affiché un message d’erreur pendant plusieurs heures dans la journée de jeudi.

Publicité

Traduction : "Le nombre de signatures est le plus élevé jamais enregistré par le site, nous devons donc faire des changements pour nous assurer qu’il continue à fonctionner et reste ouvert à d’autres signatures et de nouvelles pétitions."

Hugh Grant l’a signée

Le succès de la pétition s’explique notamment par le soutien de certaines stars britanniques, qui n’ont pas hésité à la partager sur Twitter, à l’instar de l’acteur Hugh Grant.

Publicité

Traduction : "Je l’ai signée. Et c’est à croire que chaque personne saine d’esprit dans ce pays en a fait autant. Révoquons l’article 50 et restons dans l’Union européenne."

Hugh Grant fait ici référence à l’article 50 du traité de Lisbonne, qui indique que "tout État membre peut décider conformément à ses règles constitutionnelles de se retirer de l’Union".

Quel poids peut avoir cette pétition ? Comme le rappelle BFM TV, selon la législation britannique, le gouvernement a l’obligation de répondre à toutes les pétitions mises en ligne sur le site officiel, si elles obtiennent plus de 10 000 signatures.

Publicité

Seulement ce n’est pas la première fois qu’une pétition anti-Brexit dépasse le million de signataires. Une autre y était notamment parvenue en 2018. Toutefois, le Parlement l’avait alors écartée au motif qu’une telle consultation en ligne "ne pouvait remettre en cause le résultat d’un référendum national dont le taux de participation a dépassé 72 %".

Article publié le 21 mars à 19 h 12 et modifié le 22 mars à 10 h 32.

Par Clothilde Bru, publié le 21/03/2019

Copié

Pour vous :