(c) Capture écran Twitter

Bulletins manquants : électeurs et candidats dénoncent une fraude

Selon plusieurs témoignages des bulletins manquaient à certains bureaux de vote.

Le tweet accusateur est épinglé en haut du compte Twitter du Rassemblement national (RN). Selon plusieurs témoignages récoltés par le parti d’extrême droite, les bulletins RN étaient absents de plusieurs bureaux de vote.

Publicité

"Nous avons reçu plusieurs témoignages concernant des bureaux de vote sans bulletins de notre liste. Nos bulletins ont été livrés partout, il s’agit donc de fraudes volontaires et graves !", affirme le message posté par le compte officiel du RN, qui accuse même un élu du Haut-Rhin de les avoir dissimulés.

Des incidents auraient également eu lieu à Rouen selon un élu breton qui s’en est ému ce matin sur Twitter.

Publicité

Cet après-midi, Benoît Hamon, tête de liste du Printemps européen, qui dénonce un "préjudice grave" dans au moins 6 départements où ses bulletins de vote étaient absents.

Alors que le taux de participation était en hausse à la mi-journée, le scrutin est perturbé par de nombreux couacs dus à une pénurie de bulletins de vote.

Publicité

Pour rappel, en France chaque parti doit avancer les frais d’impression et à d’acheminement de ses bulletins.

Dans le cas où une liste n’a pas les moyens de financer cela, il revient à ses électeurs de les imprimer chez eux. Sur les 34 listes de cette élection, 19 ont fait ce choix, selon un décompte de 20 Minutes. À lire certains tweets, cette information cruciale n’est pas toujours passée auprès des électeurs qui l’ont découverte sur le coup.

Publicité

À cela s’ajoute donc l’absence de bulletins de plusieurs grandes listes, ce qui est beaucoup plus étrange. Selon d’autres témoignages sur Twitter, les bulletins de La France insoumise et des Républicains manquaient dans certains bureaux de vote, sans que ces partis n’aient confirmé cette information.

Ces incidents peuvent-ils remettre en question les résultats de l’élection ? Selon Viepublique.fr, "la jurisprudence veut qu’une élection ne soit annulée, ou les résultats modifiés, que si les fraudes constatées ont eu pour effet de déplacer un nombre suffisant de voix pour fausser les résultats".

En gros, si la fraude n’a pas eu pour conséquence de modifier les résultats, elle ne sera pas obligatoirement sanctionnée par le Conseil d’État, qui peut-être saisi par les électeurs, les candidats, les préfets ou les membres d’un conseil départemental, dans le cas d’une élection européenne.

Affaire à suivre.

Par Clothilde Bru, publié le 26/05/2019

Copié

Pour vous :