AccueilDémocratie

Législatives : où en est l’union de la gauche ?

Publié le

par Eve Chenu

EELV dimanche soir, le PCF mardi, et le PS mercredi ? Point sur cette alliance historique de la gauche, menée par LFI.

Législatives : où en est l’union de la gauche ?

© AFP

L’alliance historique à gauche est sur le point d’aboutir. Dans la nuit de dimanche à lundi, c’est Europe Écologie-Les Verts qui ouvrait la voie de cette union, en concluant avec La France insoumise un accord pour les législatives de juin. Ce dernier attribue 100 circonscriptions au pôle écologiste, selon des sources proches des négociations

Le week-end a permis aux deux partis d’établir les derniers compromis, autour du rapport à l’Europe ("désobéissance" mais seulement à certaines règles économiques et budgétaires si besoin), du label commun ("Nouvelle Union populaire écologique et sociale") ou encore sur le partage des circonscriptions, sujets les plus âprement débattus. En cas de majorité à l’Assemblée nationale, "le Premier ministre serait issu du plus grand groupe à l’Assemblée, soit Jean-Luc Mélenchon", stipule également l’accord.

Chargement du twitt...

Hier soir, le PCF s’est joint à cette union de la gauche, en concluant un accord de principe avec LFI pour les législatives. "Le 3 mai 1936, le Front populaire gagnait les élections législatives. Le 3 mai 2022, nous nous rassemblons au sein d’une Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale", a salué le secrétaire national du parti Fabien Roussel.

Smic à 1 400 euros net, hausse des salaires, retraite à 60 ans, blocage des prix, planification écologique : les deux formations se sont mises d’accord sur de nombreux points programmatiques. Mais elles ne mentionnent pas la sortie du nucléaire, à laquelle les communistes sont opposés. Elle est pourtant mentionnée dans l’accord noué entre LFI et EELV, selon Sandra Regol, numéro 2 des écologistes.

Chargement du twitt...

Selon André Chassaigne, président du groupe des députés communistes, le PCF a obtenu, à l’issue d’une négociation dure, 50 circonscriptions dont les 11 des sortants et cinq gagnables "en conquête" : Vierzon, Dax, Denain, Creil et Lens-Avion.

Ce matin, le Parti socialiste et La France insoumise étaient "en bonne voie" vers un accord aux législatives, après le compromis trouvé au petit matin sur les circonscriptions. Les socialistes en ont obtenu 70, a précisé la direction du PS à l’AFP, sans donner de détail. "Les discussions sur le fond doivent se poursuivre" mercredi matin au siège de LFI, a-t-elle indiqué.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :