(c) Capture écran Twitter

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux spécial débat des européennes

Florilège de tweets, pour celles et ceux qui ne l'ont pas regardé. On sait que vous êtes nombreux.

Hier soir, France 2 diffusait le premier grand débat de la campagne des élections européennes, qui se tiendront le 26 mai prochain. Près de 2 millions de spectateurs l’ont suivi, ce qui n’est pas si mal pour le premier événement lié à une élection qui ne passionne pas les foules. Selon un sondage publié ce vendredi 5 avril, seuls 29 % des Français placent encore des espoirs dans l’Union européenne.

Publicité

Malgré tout, le hashtag#LEmissionPolitique a caracolé en tête des sujets les plus discutés sur Twitter. Que peut-on retenir de cette première soirée, où les douze principaux candidats têtes de liste étaient réunis sur un même plateau ?

Le débat s’est ouvert sur une sorte de happening largement raillé par les internautes. Chaque candidat était invité à apporter un objet qui symbolise l’Europe selon lui. De la passoire de Jordan Bardella (Rassemblement national) sensé être une allégorie de nos frontières, à la baguette de pain de Florian Philippot (Les Patriotes) symbole de la hausse des prix depuis le passage du franc à l’euro, en passant par le piment d’Espelette de Nathalie Loiseau (LREM) pour représenter une Europe qui protège les produits locaux, la séquence a parfois laissé pantois.

Publicité

À noter que parmi les douze têtes de liste, deux candidats ont choisi le même symbole. Jean-Christophe Lagarde (UDI) et Raphaël Glucksmann (Place publique) sont tous les deux venus avec des fragments du mur de Berlin, avec la même idée : alerter sur le danger de "reconstruire des murs".

Publicité

Mais ce qui a particulièrement rendu Twitter hilare, ce sont les menottes de l’eurosceptique François Asselineau, avec une clef bleu-blanc-rouge pour les ouvrir… Message on ne peut plus clair.

Publicité

Pour le reste, ils sont nombreux à avoir déploré des échanges cacophoniques.

Il faut bien avouer que débattre à 12 se révèle délicat et long. L’émission s’est étirée sur trois heures.

https://twitter.com/MMaestracci/status/1113914800373944338

Sur le fond, les échanges ont tourné autour de sujets attendus comme le Brexit, la politique migratoire ou le poids des lobbys sur les décisions prises par les institutions européennes.

Si pour cette première il a été difficile pour qui que ce soit de tirer son épingle du jeu, le candidat du PCF Ian Brossat a pour certains commentateurs crevé l’écran. On retiendra notamment cette séquence où il a taclé la candidate LREM Nathalie Loiseau, lors d’un échange sur l’immigration.

"Quand je vous entends, Madame Loiseau, expliquer que vous êtes fiers d’avoir divisé par 10 le nombre de migrants, vous devriez regarder vos pompes parce que pendant ce temps-là, il y a des gens qui sont morts en Méditerranée."

 

Par Clothilde Bru, publié le 05/04/2019

Copié

Pour vous :