(c) LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux spécial allocution d'Emmanuel Macron

"Ne pas insulter les Français, il faut que je pense à ne pas insulter les Français, ne pas insulter..."

Publicité

Après des semaines de tension et des week-ends de protestations animés par le mouvement des gilets jaunes, Emmanuel Macron a finalement décidé de répondre aux mécontentements ce lundi 10 décembre à 20 heures dans une allocution de 13 minutes enregistrée depuis l'Elysée.

Sans grande surprise, son discours était orienté autour du pouvoir d'achat avec un seul objectif : calmer la colère des Français, qui soutiennent en grande majorité le mouvement des gilets jaunes.

Publicité

Le président a également multiplié les annonces : augmentation de 100 euros du smic, suppression des charges et des impôts sur les heures supplémentaires, annulation de la hausse de la CSG pour les retraites de moins de 2 000 euros... 

Il répond ainsi à une partie des demandes du mouvement des gilets jaunes né mi-octobre pour protester contre la hausse du carburant. Seul l'impôt sur la fortune (ISF), dont le retrait avait été considéré par beaucoup comme un cadeau du président aux plus riches, ne sera pas restitué.

Après un nouveau samedi de mobilisation émaillé par des scènes de violences dans certaines grandes villes, la parole du président de la République était très attendue. Sans grande surprise, #macron20H caracolait donc en tête des hashtags sur Twitter.

Publicité

Publicité

À lire certains tweets, le président n'a pas réussi à convaincre. De nombreuses personnes ont déploré son manque de sincérité sur le réseau social. 

Globalement, en parcourant Twitter, on a cette impression de "trop peu, trop tard".

Par Clothilde Bru, publié le 10/12/2018

Copié

Pour vous :