AccueilDémocratie

Le Covid-19 est responsable d’un décès sur trois au Brésil depuis le début de l’année

Publié le

par Clothilde Bru

© MAURO PIMENTEL / AFP

Le coronavirus a fait plus de morts ces quatre derniers mois que pendant toute l’année 2020.

L’organisation Médecins sans frontières parlait le 14 avril dernier de "catastrophe humanitaire" pour décrire la situation au Brésil, où la pandémie de coronavirus semblait hors de contrôle. Selon CNN, le coronavirus est responsable de la mort d’un tiers des personnes décédées depuis le début de l’année.

Le site de la chaîne d’informations américaine a recoupé les chiffres du registre national des décès avec les données du ministère de la Santé. Sur les 615 329 personnes décédées depuis le mois de janvier 2021 au Brésil, 208 370 ont été emportées par le Covid-19 – soit environ 34 % d’entre elles.

Cette situation est en partie imputable à ces variants. Les experts incriminent notamment le variant P1, "plus contagieux et soupçonné d’être plus sévère qui a d’abord touché l’Amazonie avant de se répandre dans tout le pays", précise l’AFP. Selon Médecins sans frontières, "90 variants du virus circulent actuellement dans le pays", qui est devenu un véritable laboratoire à ciel ouvert.

Le coronavirus a ainsi fait plus de victimes en quatre mois que pendant toute l’année dernière, rapporte CNN.

Mortalité record

Cette situation est aussi largement imputable à l’absence de réponse sanitaire apportée par le gouvernement. Le président d’extrême droite, Jair Bolsonaro, s’est toujours opposé à prendre des mesures de confinement national, quitte à entrer dans un bras de fer avec certains élus locaux.

Enfin, au Brésil aussi, la vaccination prend du retard. Pour l’heure, environ 13 % de la population a reçu une première dose de vaccin et seulement 6 % les deux doses.

Pour autant, le pic de cette vague mortifère aurait été atteint en avril dernier, avec deux journées à plus de 4 000 morts enregistrées en 24 heures. Aujourd’hui, la moyenne des décès quotidiens est redescendue autour de 2 100, selon le site d’informations américain.

Cette éclaircie pousse le président à vouloir accélérer la levée des mesures de confinement locales, au grand dam des scientifiques, qui alertent déjà sur l’éventualité d’une quatrième vague cet été.

Pour rappel, le Brésil est le deuxième pays à compter le plus grand nombre de morts du coronavirus, derrière les États-Unis (577 489 victimes). À ce jour, 408 622 personnes ont péri du Covid-19 au Brésil.

À voir aussi sur news :