© Earlene Peterson / Vimeo

Une Américaine supplie Trump de ne pas exécuter le tueur de sa fille

"Je ne vois pas en quoi l'exécution de Daniel Lewis Lee honorera la mémoire de ma fille."

Il y a plus de 20 ans, Earlene Peterson a perdu sa fille et sa petite fille de 8 ans, assassinées par Daniel Lewis Lee, un suprémaciste blanc, relate le New York Times. Aujourd’hui, Daniel Lewis Lee s’apprête à être exécuté. Toutefois, Earlene Peterson s’y oppose dans une vidéo mise en ligne le 22 octobre dernier.

Publicité

US v Lee - Mrs. Earlene Peterson from Peterson video on Vimeo.

"Je ne vois pas en quoi l’exécution de Daniel Lewis Lee honorera la mémoire de ma fille. Au contraire : je pense que cela va salir son nom parce qu’elle n’aurait pas voulu ça", explique l’octogénaire américaine avant d’ajouter : "Le gouvernement ne fait pas ça pour moi. Si on m’avait laissé le choix, je m’y serais opposée." "Je ne veux pas que cette exécution ait lieu", conclut Earlene Peterson, très émue.

Publicité

Dans cette vidéo, elle s’adresse directement au président Donald Trump. Elle lui demande d’empêcher l’exécution du tueur, arguant qu’elle a déjà voté pour lui en 2016 et qu’elle le fera à nouveau en 2020. Donald Trump est un partisan déclaré de la peine de mort : c’est notamment à lui qu’on doit la levée en juillet dernier du moratoire sur les exécutions fédérales. Une manœuvre que les commentateurs de la vie politique américaine relient à l’élection présidentielle à venir.

"Je ne veux pas que cette exécution ait lieu"

La peine de mort est encore en vigueur dans la majorité des 50 États américains. Cependant, il n’y a pas eu d’exécution à l’échelon fédéral depuis 2003. En tout et pour tout, seules trois personnes ont été exécutées au cours des 45 dernières années pour des crimes fédéraux. Comme le rappelle Le Monde, ce sont "les crimes commis contre les fonctionnaires et policiers fédéraux, l’espionnage, le terrorisme, les crimes racistes ou s’étant produits sur des propriétés du gouvernement ou sur les réserves indiennes."

Daniel Lee a été condamné en 1999 à la peine capitale pour le triple meurtre de Nancy, son mari et de leur fille Sarah (8 ans), avec la complicité d’un autre homme. Selon le New York Times, ces deux suprémacistes blancs étaient à la recherche d’armes à feu et d’argent liquide, lorsqu’ils ont croisé le chemin du couple et de la fillette.

Publicité

Daniel Lee Lewis doit recevoir une injection létale le 9 décembre dans un pénitencier fédéral de l’Indiana. Aux États-Unis, 2 632 condamnés à mort sont encore en attente d’exécution, parmi lesquels 62 relèvent de la justice fédérale.  

Il y a quelques semaines, nous avons eu la chance de rencontrer Anthony Ray Hinton, victime du système judiciaire américain. Cet homme à la clémence remarquable a passé 30 ans dans le couloir de la mort alors qu’il était innocent.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 30/10/2019

Copié

Pour vous :