© Godong / Getty Images

Coronavirus et municipales : comment va se dérouler l'élection de dimanche ?

Le premier tour aura bien lieu malgré l'accélération de l'épidémie.

C’est la question qui était sur toutes les lèvres quelques heures avant l’allocution d’Emmanuel Macron sur le coronavirus le jeudi 12 mars. Les élections municipales allaient-elles être reportées afin de prévenir la propagation du Covid-19 ?

Lors de sa prise de parole en direct, le chef de l’État a donc révélé le plan du gouvernement pour tenter de ralentir l’inéluctable progression de la pandémie : fermeture des écoles et des universités, confinement des personnes à risques, télétravail…

Publicité

Et, prenant certains de court, le président a annoncé le maintien des élections municipales, dont le premier tour doit se dérouler ce dimanche 15 mars.

"J’ai interrogé les scientifiques sur nos élections municipales, dont le premier tour se tiendra dans quelques jours. Ils considèrent que rien ne s’oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes", a-t-il tranché devant les 22 millions de Français qui ont suivi sa prise de parole.

Quelques heures plus tôt, la rumeur d’un report était partie d’un article du Journal du dimanche, selon lequel "le processus de consultation des présidents des deux chambres, à propos d’un report du scrutin, a[vait] commencé".

Publicité

Jusqu’au dernier moment, ce scénario a bel et bien était envisagé. Tout l’après-midi, Emmanuel Macron aurait récolté les avis de scientifiques et de responsables politiques parmi lesquels le président du Sénat, Gérard Larcher (LR), en fin journée. Il tranche définitivement environ une heure avant son allocution, précise l’AFP.

Distances et horaires spéciaux

Interrogé jeudi matin sur la matinale d’Europe 1, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a motivé un peu plus cette décision :

"Dans la mesure où nous demandons aux personnes âgées de rester chez elles, mais où nous considérons que les personnes âgées, bien qu’elles restent chez elles, soient amenées à sortir pour faire leurs courses, avoir des déplacements incontournables dans leur quotidien, nous estimons que la vie démocratique du pays justifie un déplacement."

Publicité

Lors de son allocution, Emmanuel Macron a précisé que les personnes âgées auraient la priorité : "Des consignes renforcées seront données afin que nos aînés n’attendent pas longtemps, que des files ne se constituent pas, que les distances soient aussi tenues et que ces fameuses mesures barrières soient bien respectées."

Olivier Véran a complété ces informations :

"Il y aura un mètre d’écart entre les personnes qui iront voter dans la file d’attente, il y aura des horaires qui seront proposés aux personnes âgées fragiles, par exemple après le déjeuner. On sait qu’après le déjeuner, il y a moins de monde qui va voter. Vous avez parfois vingt ou trente personnes sur une heure."

Publicité

Et de rappeler la recommandation faite : de venir avec son propre stylo. Enfin, comme on le savait déjà, tous les bureaux de vote seront équipés de gels hydroalcooliques et de panneaux rappelant les fameux gestes barrières, grâce auxquels on pourra venir à bout de l’épidémie.

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro, la décision de maintenir le premier tour de l’élection municipale est soutenue par 64 % des Français, même si tout le monde s’attend à ce que l’épidémie ait des répercussions sur l’abstention. Rien ne garantit non plus que la situation permettra au second tour d’avoir lieu le 22 mars prochain.

Selon le dernier bilan communiqué par les autorités jeudi en France, le coronavirus a fait 2 876 cas de contamination et 61 morts.

Par Clothilde Bru, publié le 13/03/2020