(c) Win McNamee/Getty Images

Bernie Sanders 2020, c’est officiel !

Le sénateur démocrate va retenter sa chance l'année prochaine.

(© Win McNamee/Getty Images)

"C’est un raciste, un sexiste, un homophobe, un xénophobe, quelqu’un qui grappille des gains politiques à bon marché en tentant de s’en prendre aux minorités, souvent des immigrants sans papiers", à peine a-t-il annoncé sa candidature que Bernie Sanders dispense déjà ses premiers coups à l’encontre de Donald Trump qui pourrait bien être son futur adversaire.

Publicité

C’est officiel, le sénateur démocrate du Vermont, Bernie Sanders, 77 ans, veut retenter sa chance en 2020. La coqueluche de la primaire de 2016, qui avait finalement échoué face à Hillary Clinton, a annoncé la nouvelle ce mardi 19 février lors d’une interview donnée à une radio locale.

"Je voulais d’abord en informer les habitants du Vermont", s’est-il expliqué au micro de VPR, une radio publique basée dans cet État du nord-est des États-Unis.

"Ce que je promets, en faisant le tour du pays, est de porter les valeurs dont nous sommes tous fiers dans le Vermont – la croyance dans la justice, dans la communauté, dans la politique au niveau de la base, dans les réunions publiques", a-t-il ajouté.

Publicité

Un paysage politique complètement bouleversé

En 2016, ce briscard de la politique américaine avait su convaincre grâce à un programme très à gauche, qui dénotait de ses concurrents démocrates. Assurance-maladie universelle, salaire minimum décent ou encore gratuité de l’enseignement supérieur… sont autant d’idées qui ont séduit notamment les plus jeunes chez qui il reste très populaire.

L’entrée en course de ce pilier de la gauche américaine est un véritable événement aux États-Unis. Le New York Times qui lui a consacré un long papier à sa candidature s’est toutefois permis d’émettre plusieurs réserves, parmi lesquelles :

"Les élections de mi-mandats de 2018 ont été remportées par des femmes, des personnes issues de minorités et des candidats dont c’était la première victoire électorale. Cela laisse penser que les démocrates ont envie de sang neuf, ce que M. Sanders n’est pas exactement."

Publicité

Il faut bien reconnaître que Bernie Sanders est loin d’être nouveau en politique. Ce dernier a toutefois été réélu en novembre dernier à ces mêmes élections de mi-mandat.

Par Clothilde Bru, publié le 19/02/2019

Copié

Pour vous :